Mon cabinet idéal (un article avec beaucoup de rêve dedans)

J’ai un avis sur tout. La position de l’écran, le type de siège, un paravent ou pas, une table électrique ou pas, le meilleur endroit pour poser la balance, la solution hydro-alcoolique… Mais l’important ce n’est pas ça.

Ce que je voudrais, c’est un endroit où on partage les patients. Un endroit où quand je ne suis pas là  un collègue voit les gens dont je suis le médecin traitant et qui ont besoin d’une consultation. Et inversement, le jour où c’est mon collègue qui ne travaillerait pas.

Un endroit où les médecins se mettent d’accord entre eux pour partager les soirées de travail, les jours où chacun prend les urgences.

Un endroit où chaque médecin aurait le droit de ne pas travailler, sans avoir à justifier qu’il a des enfants, que son conjoint n’est pas dispo ce jour là, la nounou non plus, etc… où il serait normal que chaque médecin prenne du temps pour lui.

Un endroit où  les médecins pensent qu’on est un vrai généraliste même si on ne travaille pas jusqu’à 19h30, tous les jours.

Un endroit où tous les médecins du cabinet connaissent les patients graves, ceux en fin de vie ou qui appellent souvent, parce qu’on en a discuté ensemble de temps en temps.

Un endroit où les médecins échangent sur leurs pratiques.

Je rêve… Et ce rêve n’existe pas à Miniville. A Miniville la médecine générale à temps partiel ce n’est pas de la vraie médecine. A Miniville il y a trop de travail mais c’est « chacun ses patients ». A Miniville, constater que certains prescrivent plus d’antibiotiques que d’autres ou que certains n’ont pas de point d’eau pour se laver les mains, ça s’appelle « critiquer son collègue » (et c’est mal). A Miniville, des médecins tombent malades avant la retraite, alors ça fait réfléchir ceux qui restent. Certains me disent « c’est toi qui a raison de vouloir profiter de la vie maintenant ». Mais même ceux là ne voient pas comment je pourrais profiter de mes enfants et faire de la médecine générale en même temps.

Peut-être que je rêve trop. Peut-être qu’ils ont raison. Ils sont vieux, ils ont de l’expérience. Peut-être qu’ils ont mieux compris que moi qu’on ne peut rien changer. Peut-être que c’est à cause d’eux qu’on ne peut rien changer.

En tout cas à Miniville je reste salariée. Je renonce à faire de la médecine générale.

Si je déménage (quand je déménagerai), je retenterai ma chance ailleurs…

Publicités

A propos BabydoOc

Interne en médecine générale à Miniville, se demandant où elle va, par quel chemin et dans quel état...
Cet article a été publié dans La médecine et moi. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Mon cabinet idéal (un article avec beaucoup de rêve dedans)

  1. docmamz dit :

    Juste pour dire, c’est possible.
    Je travaille comme ça. C’est pas parfait, je sais pas combien de temps ça va durer, mais pour l’instant ça marche.
    Alors voilà, un jour, quand tu auras trouvé le bon endroit et les bonnes personnes, sache que c’est possible 🙂

  2. grunberg dit :

    Oui c’est possible. Cela fait 10 ans que je travaille comme ça avec mon associée qui est une ex interne, et ma secrétaire qui une véritable partenaire.

    • BabydoOc dit :

      Oui mais vous êtes seulement deux. Moi soit je fais des horaires de bureau, soit je bosse deux jours par semaine. Donc j’aimerais qu’on soit nombreux, qu’on ait vraiment les même patients, tout le temps, pas « je te file un coup de main ponctuellement pendant tes vacances ». Ca implique d’être d’accord sur les prises en charge, notamment. Donc on m’explique que ce que je veux ce n’est pas de la »vraie » médecine générale. Parce que finir tous les soirs trop tard pour coucher mes enfants, ça ne me plait pas. Et heureusement que c’est pour une raison « acceptable » (être avec mes enfants) parce que si c’était pour le plaisir de rentrer tôt chez moi ou pour jouer à Candy Crush, je ne sais pas ce qu’on me répondrait…

  3. C’est possible. Je suis installé depuis 4 ans et c’est exactement comme ça que ça fonctionne. Mais il faut dire une chose : je suis TRES informatisé et j’ai très peu de gériatrie et ça change la donne. (patientèle constituée de novo, donc moyenne d’âge autour du mien, consultation aisément faisables en 14 min.) By the way je cherche un(e) remplaçant(e) pour Noël du 21/12/15 au 2/1/16… (me contacter en MP via twitter).

    • BabydoOc dit :

      Ahah, j’ai vraiment pris un nouveau boulot salarié, qui me plait, donc je passe pour le rempla.
      Je n’ai pas envie de m’installer aussi parce que je ne souhaite pas restée dans la région où je suis en ce moment, et construire un truc pour partir 2 ans après, bof. Mais même ailleurs cela semble difficile de trouver plusieurs médecins partageant la même idée, pour s’installer en gros groupe (pas à deux ou trois). En général le système de payement à l’acte ne favorise pas vraiment la coordination, qui n’est pas cotée…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s