Vous demanderez au médecin

Matinée d’externat comme les autres en diabéto.

Blouse enfilée. Stétho poche de gauche. Stylo poche-poitrine. Carnet poche de droite. C’est parti.

On arrive tôt. Répartition rapide entre externes des nouveaux patients devant le tableau. On attaque les électro pour pas se les taper à la place de notre pause déjeuner, parce qu’aujourd’hui, c’est la Grande Visite (avec des majuscules comme dans Professeur).

Je parcours le dossier infirmier de ma première patiente, arrivée dans la nuit : Mme X. a une pneumonie, il n’y a pas de place ailleurs donc a atterri en diabéto. Prem’s sur le chariot d’électro. J’entre dans chambre.

Je lance un habituel « Bonjour Madame ! Je suis étudiante en médecine, je viens vous examiner et faire un enregistrement du cœur. »

Et là, je vois une dame toute tremblante qui lâche le papier quel avait à la main et me dit «  dites vous êtes étudiante en médecine ? Alors dites moi je suis diabétique c’est ça ? Personne veut me dire qu’on m’a trouvé du diabète ! »

Mes yeux font l’aller-retour entre la patiente et l’adapt’table devant elle où repose le papier d’accueil du service. C’est le seul service de mon externat où j’ai vu un papier d’accueil spécifique du service. Ça va avec toutes ces attentions particulières portées à la personne cachée à l’intérieur du patient qui en font mon stage d’externe préféré grâce auquel je suis toujours en médecine.

Bref. Mme X est toujours toute tremblante. « Mais non vous n’êtes pas diabétique ! » et lui explique qu’il n’y avait pas de service disponible pour prendre en charge son infection pulmonaire, mais que c’est une pathologie assez commune pour être traitée dans n’importe quel service de médecine et que donc on l’a mise là où il y avait de la place.

Je me bénis intérieurement d’avoir VRAIMENT lu le dossier avant d’entrer, alléluia, je n’en ai pas rajouté une couche à son inquiétude !

Elle m’explique alors qu’elle a lu le papier à son arrivée dans le service au milieu de la nuit. Ça fait donc des heures qu’elle flippe, et l’infirmière qu’elle a vu lui a dit « je ne sais pas, il faudra demander au médecin ».

MAIS P****N   DE B****L DE M***E ! C’est marqué dans les transmissions ! Par quelle stupide peur de quelle stupide responsabilité ne peut-on pas dire à une vieille dame en pleurs « non vous n’êtes pas diabétique » ? Il faut être médecin pour lire ? A la limite « je n’ai pas vu de notion de diabète dans votre dossier, vous êtes ici parce qu’il n’y a pas de place en pneumo » pour rester factuel !

Bon. Je ne sais pas exactement ce qui s’est passé cette nuit-là. Ce que l’infirmière a dit, si c’était vraiment une infirmière ou une aide-soignante ou une femme de ménage, ce que la dame a entendu (ou pas) ou compris (ou pas). Mais j’ai tendance à croire les larmes de Mme X…

Publicités

A propos BabydoOc

Interne en médecine générale à Miniville, se demandant où elle va, par quel chemin et dans quel état...
Cet article, publié dans Grrrrr, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Vous demanderez au médecin

  1. Xcite dit :

    Post vraiment bien rédigé. Felicitation pour votre blog qui est un total plaisir à découvrir.
    Amicalement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s