Prosopagnosie

 

Patients, sachez le je ne me souviens pas de vous. Je fais des efforts, mais je souffre d’un déficit de la mémoire des noms doublé d’un déficit de la mémoire médicale.

A l’hôpital quand je vous vois tous les jours c’est un peu moins pire (encore que je suis souvent obligée d’avoir me notes pour savoir de qui l’infirmière est en train de me parler), mais en médecine générale, où il se passe des semaines entre deux rencontres, c’est une catastrophe.

En départ pour les visites avec Super Prat, ça donne: « On va voir Mme Machin, tu vois qui c’est? Mais si tu sais! Une dame de 90 ans, très sourde, qui a une insuffisance respiratoire et un ulcère variqueux… » Ben non je vois pas.

Et pendant qu’on se gare : « Ahhhh mais c’est la dame de la petite maison avec des roses trémières et des nains de jardin ! » ou « la dame qui vit avec sa fille et son petit fils dans l’appartement avec une jolie vue sur le parc ! »

Mes patient sont « la dame qui m’a parlé de la mort de son chat », « le monsieur qui m’a montré ses dessins »… mais pourquoi ils venaient au départ?

Parfois je reconnais vos visages, je sais que je vous ai déjà vus, mais qu’est-ce que vous avez comme problème ? Mystère. Ou parfois je retiens un truc incongru, sur lequel il doit y avoir plein de supers interprétations psychanalytiques à faire. Genre « le monsieur qui m’a pas dit qu’il prenait des anticoagulants quand je l’ai vacciné », « la dame qui m’a parlé de ses douleurs d’oreille en fin de consultation » (mais sur quoi portait le RESTE de la consultation, je ne sais pas du tout), « la petite fille à qui ses parents ont dit qu’elle allait avoir mal avant le vaccin », « le petit garçon qui voulait pas rendre le livre de coloriages »…

Alors que Super Prat arrive direct à poser la question en rapport avec la dernière fois, on dirait qu’avec le patient il a simplement une grande consultation, juste interrompue par quelques mois sans se voir entre deux renouvellements, et qui continuera dans trois mois.

Et ça, c’est la classe.

Publicités

A propos BabydoOc

Interne en médecine générale à Miniville, se demandant où elle va, par quel chemin et dans quel état...
Cet article, publié dans La médecine et moi, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Prosopagnosie

  1. On apprend petit à petit à devenir comme Super Prat, tu verras! Foi de Maman Perruche 🙂

  2. Cath dit :

    Comme je te comprends…

    J’ai un peu le même problème… il me faut de nombreuses consultations pour mettre un nom devant tel ou tel visage, par contre je me souviendrai bien d’anecdotes particulières…

    Là où c’est un peu gênant, c’est que je remplace régulièrement mon ancien médecin traitant, le médecin de famille de la petite ville de province d’où je viens, à côté du village où est né mon père…
    Et là, comment dire à la patiente de 75 ans qui m’appelle par mon prénom parce qu’elle me connait depuis que je suis toute petite que je n’ai absolument aucune idée de son nom ?
    Parce que là, je t’assure, ça vexe…

  3. maduixxa dit :

    Oh là là !!! Et moi qui croyais honteusement être la seule dans ce cas… Merci !
    En gynéco, c’est encore pire, elles sont toutes entre 15 et 50 ans (sauf exceptions), ont toutes plus ou moins la même histoire clinique (IVG, FCS, grossesse avec douleur ou saignements, mycoses…), donc les moyens de se rappeler sont encore plus flous !
    Dernièrement une patiente est venue me voir pour saignement en début de grossesse, elle était accompagnée d’une dame qui me fait un grand grand sourire « docteur, vous vous souvenez de moi ? (…) Je vous avais envoyé des fleurs après la consultation… » et ça a fait tilt, mais j’étais super gênée, cette femme m’avait remerciée avec un gros bouquet de fleurs, et moi j’étais même pas capable de me souvenir d’elle…
    Merci de dire que je ne suis pas toute seule, et j’espère que la mémoire se fera au fil des ans…

  4. Docmam dit :

    J’avais un peu la même trouille, mais il semblerait que oui la mémoire se fasse !
    Mes premiers stages chez le prat et SASPAS c’était ça « ben tu sais Mme Machin, on l’avait vu ensemble.. » ben nan je savais pas, à tourner sur 3 cabinets je n’arrivais pas à me souvenir de tout… et puis plus ça va, à faire mes remplas dans les mêmes cabinets, petit à petit j’ai vu que les mêmes noms revenaient, au début je ne me souvenais pas du visage, mais le nom me disait quelque chose… puis maintenant pour certains quand je vois le nom sur le planning j’arrive à me dire « tiens le petit que j’ai vu pour une gastro, c’est que ça doit pas aller mieux… »

    Espoir les filles, tout n’est pas perdu !

  5. Docmam dit :

    J’étais pareil pendant mes stages prat et SASPAS « mais si rappelle toi, on l’avait vu ensemble il y a 4 mois ! » heu… non me souvenir de tous les patients des 3 cabinets que je n’ai vu qu’une fois chacun… impossible.
    Et puis à force de faire des remplas dans les mêmes cabinets, les noms commencent à me dire quelque chose, quand je les revois remplas après remplas… et puis certains commencent à marquer plus que d’autres « ah oui… c’est celle qui angoisse pour tout et rien » et je commence même à associer des visages…

    Oui je vous le dis il y a de l’espoir !!!

  6. Baptou le B dit :

    Lors d’un de mes 1ers cours en DES de MG, le prof nous avait dit qu’une consultation se termine au début de la suivante… ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s