Hésitations

Une fois décidée pour médecin, j’ai sérieusement voulu être gériatre, généraliste, allergologue, dermatologue, médecin de santé publique, interniste, pédiatre, diabétologue, nutritioniste, médecin du travail, pneumologue, psychiatre, biologiste, oncologue, addictologue, médecin pénitencière. Je crois que c’est tout.

Mais c’était à chaque fois à fond. En vrai toutes ces spé individuellement j’y ai cru. Fort. En préparant l’ENC, j’ai changé toutes les semaines. En fait, j’étais juste sûre de pas vouloir faire chirurgie, ni réanimation.

Et puis dans tout ça je me disais aussi que si je ne voyais pas de patients, je m’en porterais pas plus mal.

Le truc qui m’a vraiment plu, qui m’a donné envie de rester en médecine et de pas partir faire potière ou sociologue, c’est la communication avec le patient. Je ne connaissais pas encore les termes d’entretien motivationnel, de communication empathique, un peu plus celui d’éducation thérapeutique. Mais ce terme tend à être enfermer dans un cadre règlementaire tellement précis que je me demande s’il ne va pas falloir l’écrire suivi d’un petit R dans un rond systématiquement.

Quelque soit le nom qu’on lui donne, pour moi c’était surtout une façon de laisser de la place au patient pour s’exprimer, d’apprendre à lui poser des questions ouvertes, à l’amener à réfléchir à sa maladie dans sa vie, à oublier les « il faut », « vous devez ».

Et pour ça j’ai vraiment rencontré des médecins qui m’ont ouverts les yeux, qui m’ont appris à communiquer avec le malade. J’ai été dans ce service parce qu’un pote de l’année au dessus de moi m’avait dit « tu devrais aller là, c’est un peu genre de la psy, là, ils font des cours sur comment on doit parler au patient, c’est bien pour toi, ça va te plaire… »*.

Et ça m’a plu. Deux PH dans le même service, qui travaillaient ça au quotidien avec leurs patients, et dont c’était devenu un mode de communication naturel. Deux PH dont suivre les consultations était une vraie révélation, les écouter parler au patient était un vrai cours. Deux personnes dont je peux dire « quand je serai grande, je veux faire comme vous ».

J’ai hésité pour savoir quelle était LA spécialité qui me permettrait de travailler ça. Je pensais médecine générale et puis non, j’ai même pas pris ça à l’amphi de garnison, je suis aller me balader ailleurs avant de revenir sur mes pas… La médecine générale semble finalement être un bon choix.

*Vous aurez remarqué le ton subtilement sarcastique, ce copain voulait être chirurgien ^^
Publicités

A propos BabydoOc

Interne en médecine générale à Miniville, se demandant où elle va, par quel chemin et dans quel état...
Cet article, publié dans La médecine et moi, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Hésitations

  1. claret dit :

    super ton blog que je découvre juste aujourdh’ui. Une petite question : tu as fait quoi avant MG? ça m’intéresse car j’ai toujours eu le regret de la MG bien qu’ayant choisi une spé à l’amphi de garnison (psy en l’occurence)

    • BabydoOc dit :

      Aïe c’est la question que je craignais, parce que je ne vais pas répondre. Je ne crois pas qu’il y ai beaucoup de remords chaque année, il n’y a probablement pas non plus beaucoup de lecteurs de ce blog remarque, ça devrait me tranquilliser! Mais j’ai envie de raconter mes histoires tranquille, avec des vrais bouts de patients dedans, et des vrais bouts de moi, en plus, souvent ces histoires ne sont pas trop à mon avantage 😉 Bref je n’ai pas envie qu’on me reconnaisse.Ce n’était pas psy, en tout cas, mais ça aurait pu…
      L’important c’est surtout qu’est-ce qui te fait hésiter ou regretter la MG, toi?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s